Rechercher

LA MOUSSE POUR NOUS FAIRE SORTIR DE NOTRE RATIONNEL

Dernière mise à jour : 28 oct.


INSTALATION Forêt résiliente, artiste Benjamin Just – Chercheurs : Corentin Regal, ingénieur indépendant — Patrick Sanchez, chercheur, CNRS


Quelle place pour l’art dans la science ? Quelle importance a l’art pour accompagner la transformation écosystémique de notre siècle ?


J’ai passé la semaine dernière immerger dans l’Expérimenta, la biennale art et science de Grenoble, pour plonger encore plus émerveillé par l’impact de l’art sur nos réflexions scientifiques.


Et autant plus car depuis des années je suis profondément déçu par la pure pensée rationnelle qui après plusieurs décennies de travail, des milliers de page de rapport et une tonne de chiffres, un dossier bien argumenté et documenté, n’était pas capable de nous fait bouger plus qu’un millimètre. Peut- être ce n’est alors pas là que ce trouve des leviers des actions humaines ? Mais où ?


Et si nous étions tellement émotionnelles que nous sommes guidés par le cœur, par la peur, par l’ego, par émerveillement et la tristesse ? Et nous voilà dans le monde des artistes, ou on expérimente avec des émotions, ou ont les exagère et lâche, ou on peut être nous-même sans penser si c’est juste.


Alors pourquoi prendre ce monde sans bien et mal pour une transition sociétal plus bienveillante et inclusive envers la Planet et tous ses vivants ? Comme dans une immersion artistique je vous laisse trouver votre réponse par une suite de mis en questionnement :

C’est quand la dernière fois que vous avez, par un simple touché, tenir la main de cinquante personne ? Que vous avez chanté le chant du vivant improvisé sur place ? Que vous avez senti sur votre corps les vibrations d’une baleine transmis par le tronc d’un arbre ? Que vous avez marché dans l’océan profond pour toucher la bioluminescence ? Que vous avez entendu la douleur des sols ?


Je crois que les transformations devant nous sont dans la compréhension de soi par la connexion a l’autre et a tous les autres possibles; une méduse, un ruisseau, un oiseau, un bébé,….


Peut-être je suis utopiste qui nage dans les émotions. Mais qu’est-ce que vous laisse croire que le monde est un pessimiste rationnel ? Les chiffres ?

41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout